Une journée de sourire avec Rahery !

Se réveiller de très bon matin, se préparer et prendre le petit déjeuner à 6h, sortir de la maison au plus tard à 7h pour rejoindre le bureau depuis Ankofafa son lieu d’habitation – à 40 minutes des bureaux –, c’est la routine matinale de Rahery, le chauffeur de Projet Jeune Leader à Fianarantsoa depuis maintenant quatre ans.


Sur le chemin le matin, on le reconnait facilement à son sourire timide et sa démarche. Très souvent, il a le regard baissé pour taper dans les petits cailloux sur les trottoirs – habitudes de footballeur – cela lui a valu le surnom de «Raondrikondrika» par ses amis et connaissances. Il croise souvent quelques-uns pendant ses marches matinales. Il apprécie ces minutes d’efforts physiques tous les jours ; « J’en ai besoin même », affirme-t-il.


Il est souvent le premier à arriver au travail dans l’équipe. Il commence toujours sa journée par vérifier la voiture, les niveaux d’huile et d’eau ; il continue avec les coups de chiffons à l’intérieur et à l’extérieur de la voiture pendant que le moteur chauffe. Il attend ensuite les programmes de ses collègues de l’équipe technique et administrative. Il réajuste la chaise et allume le moteur ; « Et là, on va où Lilie ? » demande-t-il quand je finis de m’installer. Cette fois il m’emmène au CEG Rakotozafy Alphonse. Il allume la radio. C’est un plaisir pour lui de l’écouter en voiture. «J’écoute la radio pour me détendre et pour ne pas trop être dans le silence» me raconte-t-il toujours avec le sourire. Cela ne l’empêche pas de discuter avec les personnes en voiture avec lui. Il accueille chaque membre de la grande famille de PJL avec sourire et les conduits dans une ambiance calme et détente. Il les conduits pour des visites dans les collèges partenaires de PJL, des rendez-vous chez les partenaires techniques, ou encore des achats de matériels et fournitures.


Quand je lui demande ce qu’il trouve le plus difficile dans son travail, humblement Rahery me répond « C’était au début, et ce sont les circulations à Tana. J’appréhendais beaucoup les circulations à Tana, et je n’ai pas hésité à le dire à Maia (la Directeur Exécutif de PJL). J’avais un peu peur, surtout que c’est elle que j’ai emmené cette fois. Mais elle m’a rassuré, et j’ai apprécié sa sollicitude. Elle a demandé à une personne qui connait bien la ville de nous accompagner lors des deux premiers voyages à Tana. Au troisième je m’en suis très bien sorti, tout seul. Cela m’a motivé plus encore dans mon travail. Je garde un très bon souvenir de ce moment, c’était le 16 Février 2017 si je ne me trompe pas».


C’est dans un rire léger qu’il me confie apprécier les moments de détente ou de partage entre collègues chez Projet Jeune Leader. Les petites fêtes pour marquer les fins d’année scolaire, les présentations de vœux ou les regroupements d’équipe sont les moments préférés de Rahery. « J’adore ces moments et j’y suis très à l’aise ; il n’y a pas de différences, ni de distances même avec nos supérieurs, on se détend et on fait la fête ensemble, comme une grande famille » souligne-t-il. Avec les Jeunes Leaders, Rahery entretient une relation conviviale. En effet, ceux-ci le connaissent très bien et sont toujours tout sourire avec lui.


Les membres de l’équipe technique vont souvent dans les collèges partenaires, pour des suivis, des enquêtes auprès des bénéficiaires ou même des programmes spéciaux, et c’est Rahery qui les amène. Comme les CEG partenaires de PJL sont à majorité dans les zones rurales, il doit aussi négocier des routes secondaires et en mauvais états, surtout pendant les saisons de pluie. Malgré son entrain et son dynamisme, certains CEG ne sont pas accessibles pour le véhicule du projet.

Les journées de Rahery sont rythmées par les déplacements. Il se confie : «J’apprécie ce travail, je suis prêt à continuer à le faire jusqu’à ma retraite, j’adore tous les aspects de mon travail.»


En effet, Rahery est toujours volontaire pour aider l’équipe dans les activités sur terrain. Des coups de main pour décorer les « Coins Jeunes », pour distribuer des serviettes hygiéniques réutilisables aux collégiennes, ou encore pour vernir les ongles des visiteuses de stand lors des sensibilisations sur l’hygiène menstruelle; Rahery ne lésine pas sur son temps et son énergie. « J’aime aider l’équipe sur terrain, distribuer des serviettes hygiéniques ou prendre des photos dans les formations. Je le fais toujours avec plaisir.» Quand les gens dans les villages ou dans la rue lui demandent ce qu’est Projet Jeune Leader, Rahery répond fièrement que c’est un projet qui aide les jeunes à traverser la puberté et éviter les comportements à risques ; un projet qui aide les jeunes à mieux communiquer avec leurs parents.


Rahery est très pointilleux dans son travail. Il n’oublie pas de vérifier les papiers ou les cahiers de charge de la voiture à la fin de sa journée. Quand il est sur Fianarantsoa, il finit vers les coups de 17h, et c’est avec son éternel sourire et sa démarche singulière qu’il rentre chez lui, toujours à pied, c’est son dernier exercice physique de la journée.