• Lilie Randrianasolo

Un accompagnement complet pour la santé et le bien être des jeunes adolescents: FISA et PJL

Les jeunes adolescents ont besoin d’un accompagnement et d’un soutien infaillible pendant cette période de grands changements qu’est l’adolescence. Ils peuvent trouver ce soutien dans le cadre familial, le cadre scolaire mais aussi le cadre médical.


Mais, la disponibilité de ce soutien ne veut pas toujours dire l'accès.


Effectivement, certains jeunes ne savent pas comment accéder aux services de santé. Certains ont peur ou honte d’approcher un personnel de santé ; ils ont peur que leurs problèmes n’intéressent pas le personnel de santé, ou que ce dernier les réprimande ou les gronde. Il y a aussi la honte et peur du jugement de la communauté, car « Si on va dans ces centres de santé, la communauté pense tout de suite qu’on est enceinte », nous confie une collégienne du CEG Mahamanina.


Ce sont des obstacles que deux ONG – Projet Jeune Leader (PJL) et FISA – se sont efforcées de surmonter.


Depuis l’année 2013, où les premiers animateurs/rices-éducateurs/rices de PJL ont donné connaissances, soutiens, accompagnements et supports quotidiens durant toute l’année scolaire auprès des collégiens à Fianarantsoa, ils ont pu compter sur beaucoup de personnel dans les besoins spécifiques des jeunes élèves.


« Si on va dans ces centres de santé, la communauté pense tout de suite qu’on est enceinte » - Collégienne

Parmi ces fidèles partenaires, les jeunes de la ville de Fianarantsoa ont toujours eu une oreille attentive chez les personnels du centre de santé FISA Madagasikara. L’ONG FISA est une organisation malgache qui propose une gamme de soins pour toute la famille, allant de la consultation et soins généraux, au service lié à la santé sexuelle et reproductive (conseils et soins), et notamment le service de planification familiale.


FISA Madagasikara a été un important partenaire à PJL pour dispenser un programme d’éducation complète à la sexualité. En effet, fort de ses 50 ans d’expérience dans la santé sexuelle et reproductive, cette organisation a su améliorer l’accès aux informations et au service de santé, notamment en planification familiale pour les familles malgaches, par l’expansion de leurs services dans les régions et villes éloignées, par l’augmentation des centres de santé, mais aussi par le partenariat avec d’autres organisations très diversifiées.


Au Projet Jeune Leader, nous avons collaboré avec FISA pour donner conseils, assistance et soins aux jeunes par le système d’un ticket de référence qui leur permet une consultation gratuite à ce centre de santé. Nous menons aussi ensemble une formation spécifique pour les élèves en fin de cycle de collège pour les préparer pour la suite de leur adolescence et la transition vers l’âge adulte. Cette séance spéciale leur est proposée par l’animateur/rice-éducateur/rice de PJL ainsi qu’un personnel de santé. Les soignants de FISA à Fianarantsoa participent à ce renforcement depuis maintenant plus de 9 ans.


A gauche, Mme Edmée de FISA Fianarantsoa

Pour le partenariat avec PJL, Mme Edmée – personnel soignant de FISA à Fianarantsoa, et aussi un des premiers partenaires de PJL – nous raconte : « [La coopération entre PJL et FISA] a aidé beaucoup de jeunes à pouvoir rejoindre sans crainte les centres de santé car l’accompagnement de l’éducateur-animateur PJL augmente la confiance des jeunes. La capacité des prestataires à accueillir des jeunes est très importante, car par exemple, si l’éducateur-animateur PJL ne vient pas avec les collégiens/adolescents, il y a déjà le ticket de référence qui renforce la confiance entre l’éducateur-animateur, la FISA et les jeunes. »


Ceci démontre que les services dispensés aux jeunes doivent être complets.


Une éducation scolaire seule, ou un service médical seul, ne suffira pas à accompagner les jeunes. En cas de questionnement, de craintes, de maladie ou soucis, les jeunes doivent pouvoir compter sur des connaissances et des conseils délivrés par des éducateurs de confiance, et sur des personnels soignants attentifs et qui les considèrent comme prioritaires. Ce sont ces services complets et intégrés qui aideront les jeunes à réaliser leur droit en matière de santé sexuelle et reproductive : un droit qui est garanti à chaque individu – inclus les jeunes – à Madagascar par la loi 2017-043 du 25 Janvier 2018.


Les jeunes en ressentent le besoin de ces services à nos jours, mais nous voyons déjà l’impact de nos efforts. Un collégien nous a écrit « Moi je n’hésiterai pas à approcher un personnel de santé et je n’aurai pas honte. Je dois avoir confiance car nous avons déjà appris cela ». En effet, l’éducation est complète surtout parce que les jeunes adolescents apprennent la confiance en soi, mais aussi à identifier les personnes de confiance dans leur entourage, et parmi eux ils ont identifié les personnels de santé. Pour un autre collégien, « J’avais peur d’aller au centre de santé, mais maintenant que l’éducateur-animateur PJL est ici, je n’ai plus peur. »


« Le travail de PJL et de FISA est complémentaire et continu. S'il n'y a pas d'éducation mais seulement l’offre des services de santé, les jeunes ne sauront pas où aller, ce sera donc difficile. Atteindre un but n'est pas si difficile quand les deux entités différentes travail ensemble. » confie Mme Edmée. Et nous espérons que tous les jeunes pourront avoir un éducateur qui leur donne une éducation complète à la sexualité ; que tous les centres de santé pourront offrir ce soutien pour les jeunes, et dans le sourire.


Dans une petite histoire partagée avec les collégiens pour parler des cas de jeunes adolescents qui vont dans les centres de santé, une collégienne avait eu peur par rapport à un retard de ses règles, mais son amie a su la convaincre d’approcher le personnel de santé dans leur village. Elle y a trouvé une oreille attentive, un réconfort dans sa crainte et des explications supplémentaires sur sa santé. Une collégienne nous a alors écrit en réponse à cette petite histoire : « J’aurais été satisfaite à leur place, parce que je n’aurai plus eu de doute sur ma santé, et j’aurai appris plus d’informations qui m’empêcheront d’avoir peur à l’avenir ».


Les éducateurs(rices)-animateurs(rices) de PJL offrent des séances de counseling confidentiels aux les collégiens, durant lesquelles ils peuvent leur écrire un ticket de référence qui leur permet une consultation gratuite à un centre de santé partenaire.