• Lilie Randrianasolo

Une meilleure gestion des connaissances au service de la jeunesse



Ecouter les voix des jeunes


La population malgache est composée en grande partie de jeunes : une personne sur deux a moins de 18 ans.* Nos principaux bénéficiaires au Projet Jeune Leader font partie de cette branche de la population, et ils sont majoritairement des jeunes adolescents vivant en milieu rural.


Les jeunes collégiens pour qui nous délivrons un programme holistique et innovant d’éducation complète à la sexualité ont besoin et droit à des services de santé et d’éducation adéquats et efficaces. Depuis plusieurs décennies, les programmes proposés par les décideurs nationaux et internationaux souvent ne répondent pas ou répondent mal aux besoins réels des jeunes en matière de santé sexuelle et reproductive.


Chez Projet Jeune Leader, nous croyons que pour développer des programmes efficaces, nous devons inviter et répondre aux commentaires des jeunes et de leurs proches.


Cependant, depuis 2018, nous avons créé un système de collecte et réponse des commentaires de nos bénéficiaires, par un magazine que nous avons appelé « EKO ». A ce jour, nous avons édité pas moins de 5 numéros de magazines par an, et imprimé des milliers de copies que les jeunes ont pu lire seuls ou partager avec leurs parents. Nous y abordons des thèmes sur la santé sexuelle et reproductive, mais aussi des thèmes de communication pour les jeunes. Grâce à ce système de collecte de réponses, nous avons pu recueillir des milliers de commentaires des jeunes exprimant leur remerciement, leurs questionnements, leurs inquiétudes et leurs aspirations.


Ampitapitao ! Amplifier les connaissances locales


Notre approche connait à ce jour un nouveau tournant, par la conception de nouveaux numéros de magazines et des contenus plus généraux que nous appelons « Ampitapitao », littéralement en malgache « faites passez le message ».


Ampitapitao vise à faire entendre les voix des jeunes (du niveau local) dans les prises de décision (au niveau national) à Madagascar. Cette nouvelle innovation est financée par The Pitch (Knowledge SUCCESS), un concours pour lequel Projet Jeune Leader a été sélectionné en tant qu’un « innovateur champion de la gestion des connaissances ».


En premier, nous avons créé un nouveau magazine qui présentent les connaissances et les thèmes sur la santé et le droit sexuels et reproductifs des jeunes et l’accès aux planifications familiales. Comme les magazines EKO, ce nouveau magazine Ampitapitao offre aux jeunes la possibilité de donner leurs commentaires, surtout autour de leurs besoins et attentes sur les services et programmes pour les jeunes.


Les collégiens, parents d’élèves, et autres parties prenantes locales ont pu lire et apprendre plus par le biais de ces magazines, et exprimer plus sur leurs besoins et attentes par rapport aux services pour les jeunes. En juste quelques semaines à la fin de l’année scolaire 2021-2022, nous avons reçu plus de 5 000 commentaires dans le cadre du projet Ampitapitao.


Comme nos jeunes parties prenantes sont dans des communautés rurales, les magazines en papier et le système de commentaires écrits sur des bouts de papier sont les plus efficaces. Mais pour approfondir l'échange de connaissances, nos jeunes éducateurs/rices-animateurs/rices spécialisé(e)s ont aussi mené des séances spéciales de lecture de ces magazines dans les communautés.



Relier les voix locales aux décideurs nationaux

Nous entamons les prochaines étapes du projet Ampitapitao, qui consisteront à transformer ces commentaires en de nouveaux numéros spécialement conçus pour les décideurs et concepteurs de programmes pour les jeunes, aussi bien au niveau national qu’au niveau international. Ce nouveau magazine servirait alors de pont entre les jeunes et les décideurs.


Un programme issu d’une meilleure compréhension des besoins et attentes des communautés locales connaîtra un résultat plus positif et qui perdurera sur le long terme. « Nous travaillerons pour transformer les retours des jeunes par des articles pour nos nouveaux numéros. Rien n’est mieux pour représenter l’ambition des jeunes que leurs écrits que nous pouvons retranscrire directement dans ces magazines. » nous raconte Tahiry, notre Assistante de Communication et de Redevabilité, une des responsables de la conception du magazine Ampitapitao et du magazine EKO.


Nous espérons que ce plateforme—où les besoins des jeunes rencontrent les ambitions des grandes institutions travaillant pour les jeunes—établira une meilleure façon pour obtenir de grands impacts pour la jeunesse malgache.


Des élèves lisent et discutent d'un magazine Ampitapitao et nous écrivent leurs commentaires.

*Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitation, RGPH-3, INSTAT Madagascar, Décembre 2020