top of page
  • Photo du rédacteurProjet Jeune Leader

Comment nous transformons l'enseignement et l'apprentissage dans les écoles publiques rurales


A female Projet Jeune Leader teacher-trainee holds hands with a group of middle school students in light blue uniforms in a circle on a dirt expanse at Madagascar's Fenoarivo middle school. A mountain range is visible in the background.

Novembre 2022 : C'était le jour de la rentrée scolaire. Après une longue pause, la poussière tourbillonnait à nouveau dans la cour du collège de Fenoarivo. Les élèves se montraient plus bavards que d'ordinaire, rattrapant le temps perdu après des mois d'interruption, tout en jetant des regards curieux vers la nouvelle enseignante se tenant au bord de la cour.


Cette enseignante éprouvait une légère nervosité, car c'était également sa première journée à l'école. Claudine, enseignante-stagiaire à l'Institut régional de formation des enseignants de la Haute Matsiatra, entamait son année de stage pratique.


Elle a ressenti une pression supplémentaire sur ses épaules, non seulement parce qu'elle était l'une des plus jeunes enseignantes du collège de Fenoarivo et le nouveau professeur de physique et de sciences naturelles, mais aussi parce qu'elle était le tout premier professeur d'éducation sexuelle de l’établissement.


Pionnier de l'éducation complète à la sexualité dans les écoles rurales de Madagascar


Aux côtés de 113 autres enseignants stagiaires de la Haute Matsiatra, Claudine fait partie d'une cohorte pilote d'enseignants-stagiaires des écoles publiques, chargés d'introduire pour la première fois l’éducation complète à la sexualité (ECS) dans 97 écoles rurales de la région de la Haute Matsiatra.


Cette initiative s'inscrit au cœur d'une collaboration révolutionnaire entre Projet Jeune Leader, l'Institut régional de formation des enseignants de la Haute Matsiatra et le Ministère de l'Éducation Nationale. Ensemble, ils s'unissent pour intégrer un programme d'éducation complète à la sexualité au sein du système éducatif public de Madagascar.


Cette année, en plus de dispenser des cours de physique et de sciences naturelles, Claudine enseigne l'éducation sexuelle à l'ensemble de l'école, offre des services de conseil individuel aux élèves, et supervise des activités parascolaires au sein de l'établissement.


Dans son rôle d'éducatrice en ECS — également connue sous le nom de « Mpanabe JL » à l'école — Claudine bénéficie d'un soutien total et d'une préparation complète de la part de Projet Jeune Leader, tout en assumant son rôle d'enseignante "traditionnelle" dans une école publique. Elle a suivi une formation intensive de plusieurs semaines dispensée par Projet Jeune Leader sur l'éducation sexuelle, la pédagogie participative et le développement des adolescents. Elle utilise notre curriculum détaillé et scénarisé, tout en profitant d'échanges réguliers avec l'équipe de Projet Jeune Leader pour enrichir sa pratique.


A female Projet Jeune Leader teacher trainee stands in front of a class of students by a blackboard, smiling and holding a curriculum handbook.
Claudine enseigne un cours d'éducation complète à la sexualité en janvier 2023.

Un cours à part


Le trac qui avait saisi Claudine lors de son premier jour s'est vite dissipé. Debout face à ses élèves pour son tout premier cours en tant qu'éducatrice en ECS, elle s’est remémorée les outils pédagogiques et les conseils qu'elle avait acquis lors de sa formation avec Projet Jeune Leader. Elle a pris une profonde inspiration et a illuminé son visage d'un large sourire. « Très bien tout le monde, levez-vous ! Vous semblez un peu endormis aujourd'hui, peut-être à cause des vacances ? Alors, réveillons-nous ensemble avec un petit jeu brise-glace ! » a-t-elle lancé avec enthousiasme.


Depuis lors, chaque fois que le directeur du collège de Fenoarivo jette un coup d'œil dans la classe de Claudine, il en est stupéfait. Les élèves sont enthousiastes d'être en cours. Ils participent activement, leurs mains se lèvent à gauche et à droite. « Habituellement, pendant la saison des pluies, nos élèves ne viennent plus à l'école. Mais cette année, ils continuent à venir, et je crois que c'est grâce au travail de Claudine », a-t-il partagé.


View from the school yard at Fenoarivo middle school in rural Madagascar. A flag on a pole is blowing in the wind on a large red dirt yard. In the background are traditional brick and clay houses and Fenoarivo's landmark stone mountain.
Dans la cours du collège de Fenoarivo.

Le cours d'éducation sexuelle dispensé par Claudine se distingue considérablement de tout ce que ses élèves ont connu jusqu'à présent. D'une part, elle aborde des sujets qu'ils trouvent pertinents : les changements durant la puberté, les relations saines, la résolution de conflits et le leadership. Ses cours sont captivants : contrairement à leurs autres cours qui sont largement magistraux, les élèves de Claudine sont encouragés à s'exprimer. Ils apprennent à travers des simulations et des activités pratiques. Ils rient. Elle sollicite leur point de vue.


« Les cours de Mpanabe JL sont excellents car on y apprend à gérer nos émotions pendant la puberté », nous a écrit l'une de ses élèves. « Cela nous inspire à nous améliorer pour atteindre nos objectifs. »


Un autre élève a ajouté : « Ce que j'apprécie le plus, c'est d'interagir avec Mpanabe JL. J'adore ça parce que j'apprends de nouvelles choses qui sont utiles dans ma vie. »


Un effet d’entraînement à travers l’école et la communauté


Claudine a rapidement réalisé à quel point son rôle d'éducatrice en ECS lui serait bénéfique en tant qu’enseignante. Quelques mois après le début de l'année scolaire, elle a partagé ses réflexions : « L'apprentissage du développement et de la psychologie de l'adolescent m'a vraiment donné un avantage en tant qu'enseignante. Lorsque j'ai commencé à enseigner, j'ai pu appliquer ce que j’ai appris avec Projet Jeune Leader pour développer de meilleures relations avec mes élèves adolescents et gérer ma classe de manière plus efficace. »


Le rôle d'éducatrice en ECS a eu un impact bien au-delà de Claudine. Cela a profondément influencé la culture de l'école dans son ensemble. En milieu d’année, Mr. Adrien, le directeur de l'Institut régional de formation des enseignants de Haute Matsiatra, a rendu visite aux enseignants-stagiaires en pleine action, parmi lesquels se trouvait Claudine. Il a partagé : « Les autres enseignants sont véritablement impressionnés par les compétences du Mpanabe JL à maintenir un environnement de classe à la fois calme et productif, même dans des groupes de 70 à 80 élèves. Certains enseignants cherchent à découvrir les secrets de ces Mpanabe JL et souhaitent appliquer ces mêmes méthodes dans leurs propres salles de classe. »


L'influence de Claudine s'étend également aux parents de ses élèves. Elle partage : « Au début, j'avais vraiment des appréhensions », en évoquant son premier atelier destiné aux parents. « Cependant, dès que les discussions ont commencé, j'ai réalisé que les informations que je partageais suscitaient un grand intérêt et étaient nouvelles pour eux ! Mes interactions avec les parents se sont avérées vraiment enrichissantes, et ils ont même exprimé le souhait que les cours Mpanabe JL se poursuivent ! »


A female Projet Jeune Leader teacher-trainee stands at the front of a rudimentary classroom. She is clapping her hands, leading students in an activity. A row of students is visible in the front row, standing and clapping along.

Comprendre le pouvoir d'un seul éducateur dans les zones rurales de Madagascar


Claudine vient de terminer sa première année d'enseignement. Alors que de nombreux enseignants en début de carrière pourraient se sentir épuisés à ce stade, elle ressent au contraire un enthousiasme grandissant pour sa profession. Elle a l'intention de poursuivre son rôle d'éducatrice en ECS, et son école soutient pleinement cette décision.


Avant la mise en place du partenariat entre Projet Jeune Leader et l'Institut de Formation, qui impliquait que les enseignants stagiaires soient affectés dans des écoles rurales sous-financées et confrontées à une pénurie de personnel, la plupart des enseignants stagiaires étaient affectés dans la ville de Fianarantsoa. Ce qui est particulièrement remarquable chez Claudine, c'est qu'elle enseigne dans l'école partenaire la plus isolée parmi les 113 enseignants stagiaires de sa cohorte. Son école et son village ne disposent pas de l'électricité, et elle doit entreprendre un périple d'une journée entière, incluant plusieurs trajets en taxis-brousse et la traversée de rivières en canoë, pour rejoindre le centre du district. Lorsque le directeur du collège de Fenoarivo a assisté à la réunion d'orientation du Projet Jeune Leader pour les écoles partenaires, il s'est levé à 1 heure du matin et a marché pendant 6 heures pour atteindre la réunion prévue à 8 heures, au chef-lieu du district.


Cependant, l'impact de Claudine va bien au-delà de tout cela – un impact qu'elle n'aurait pas pu avoir dans une école urbaine bien dotée en ressources, où elle aurait pu être affectée différemment. Elle a comblé des lacunes critiques au sein du système scolaire. Elle s'est véritablement intégrée à la communauté : elle marche jusqu'à l'école aux côtés de ses élèves, discutant de leurs intérêts et leur donnant des conseils pour étudier ; elle est invitée aux festivités locales et aux funérailles ; les parents viennent à sa rencontre au marché pour solliciter ses conseils concernant leurs enfants.


L'un des élèves de Claudine l'a bien résumé : « Nous, les élèves, avons adopté un comportement meilleur et avons reçu des conseils pour suivre un meilleur chemin. Nous sommes reconnaissants pour les enseignements et l'éducation que nous recevons. Nous espérons que Projet Jeune Leader ira loin. Nous espérons devenir des leaders, tout comme vous. »


A series of three images of the road to Fenoarivo middle school in rural Madagascar. In the first, the shadow of a motorbike is visible on a straight red dirt road, with a cattle-drawn cart in the background. In the middle picture, a motorbike crosses a shallow river to a rocky dirt path on the other side. In the third, a view of the plains with a rocky mountain range in the background.
Photos du voyage à Fenoarivo partagées avec nous par le directeur de l'Institut de formation des enseignants de Haute Matsiatra et l'un des formateurs d'enseignants lors de leur visite d'observation en milieu d'année.

Comments


bottom of page